Loi sur les Etablissements Spécialisés pour Personnes Agées


Buts :

Assurer aux personnes âgées un placement dans l'institution la plus adéquate en fonction de leur choix et de leur état de santé, tout en leur évitant le recours à l'action sociale dans le cas où les prix seraient au-dessus de leurs ressources financières.

Dans le cadre de la loi précitée, plusieurs types d'institutions sont concernés soit :

  • les logements dont la mission est d'accueillir des personnes âgées valides, aptes à mener une vie indépendante mais qui nécessitent des appartements sans barrières architecturales et pouvant bénéficier d'une aide médico-sociale éventuelle;
  • les foyers de jour qui offrent des propositions d'occupation, d'encadrement et de repas en journée;
  • les homes destinés à héberger des personnes âgées ne pouvant se suffire entièrement à elles-mêmes, principalement pour des questions d'entourage hôtelier et d'encadrement;
  • les homes médicalisés réservés aux personnes âgées dont l'état de santé physique et psychique nécessite des soins continus mais non une hospitalisation;
  • les unités d'accueil temporaire (UAT) qui permettent, dans le cadre des homes précités d'offrir :
    • un soulagement temporaire aux familles qui entourent la personne âgée à domicile
    • des périodes de vacances ou de convalescence
    • des dépannages d'urgence en cas de besoin.

En matière d'aide financière, la LESPA apporte son aide aux institutions publiques sur deux plans :
  • à l'exploitation par le versement de subsides annuels couvrant le déficit reconnu;
  • aux personnes âgées en offrant des possibilités de réduction de prix de pension. Il s'agit en fait de faire participer la personne âgée à ses frais de pension en adaptant le prix à ses ressources financières et à son état de fortune propre en fonction de chaque cas d'espèce. Pour les homes privés, seul ce dernier volet leur est applicable, soit l'aide financière directe à la personne âgée sous certaines exigences et conditions.

Pour la personne âgée, la LESPA représente donc une alternative extrêmement différente de ce que l'on connaît dans d'autres cantons.


Voilà ainsi réunies toutes les conditions utiles pour favoriser un séjour, bien souvent rendu nécessaire, dans une institution publique ou privée la plus adéquate reconnue par la LESPA et sans que le prix de pension normalement exigible empêche quiconque d'y trouver l'accueil qu'il mérite.

Que chacun se sente donc rassuré et n'hésite pas à chercher l'institution de son choix.

Que chacun prenne également contact avec le Service de la santé publique qui est là pour conseiller les personnes âgées et leur famille sur tous les aspects posés par ces différents problèmes, notamment financiers, cause de bien des soucis.